ANAPI
anapi
Dernières INFOS !
MAOLEN INFO - N°116

MAOLEN INFO - N°116

Cliquez sur l'image pour voir le PDF !

L'Apsara du tigre - Patrick Le Minor - (nouvelle édition)

L'Apsara du tigre - Patrick Le Minor - (nouvelle édition)

  L’apsara du tigre est le témoignage, écrit par l’un des protagonistes devenu adulte, de la captivité de deux enfants, jeunes Français…

Déportés d'Indochine, les oubliés de l'Histoire de France

Déportés d'Indochine, les oubliés de l'Histoire de France

HISTOIRE - La France rend hommage aux victimes des camps nazis ce dimanche pour la journée nationale du souvenir de…

Le "Monde" en parle : Déportés d’Indochine : soixante-dix ans d’oubli

Le "Monde" en parle : Déportés d’Indochine : soixante-dix ans d’oubli

Ancien avocat au barreau de Versailles, François Cartigny a lʼélégance de la France dʼantan qui porte blazer bleu marine à…

Frontpage Slideshow | Copyright © 2006-2015 JoomlaWorks Ltd.
-->

 

« La construction et l'ouverture d'une école sont toujours des pas vers la liberté et la démocratie. »
André SAINT-GEORGES
Vice-président national de l'ANAPI
Ancien inspecteur de l'éducation nationale


Cette école maternelle est destinée aux enfants abandonnés des rues de 3 à 7 ans. A l’âge de 7 ans, ils entreront dans les écoles, puis les lycées.

Fin 2001, Mme TRAN TO NGA proposa à Jack BONFILS de faire construire une grande école maternelle, à Saigon, sur un terrain de 3 500 mètres carrés appartenant à sa famille, au coeur de Saigon.

Des partenaires vietnamiens assurèrent le financement de 60% du coût total de la construction.
Cette école fut inaugurée en 2002. Elle accueille 200 élèves, dont 80 % sont des enfants abandonnés.

Devant la réussite de cette école Jack BONFILS a demandé au Conseil d'Administration de l’ANAPI du 13 mai 2003, et à l'Assemblée Générale du 14 mai, de bien vouloir accepter le principe de la construction d'une annexe à cette école.

L’annexe à l’école maternelle de Saigon devrait ouvrir ses portes courant 2004. Elle pourrait recevoir entre 180 et 200 nouveaux élèves. 

L'école maternelle à Saïgon

Une salle de classe

le réfectoire

 

Haut de page

  • J'aime