ANAPI
anapi
Dernières INFOS !
L'Apsara du tigre - Patrick Le Minor - (nouvelle édition)

L'Apsara du tigre - Patrick Le Minor - (nouvelle édition)

  L’apsara du tigre est le témoignage, écrit par l’un des protagonistes devenu adulte, de la captivité de deux enfants, jeunes Français…

MAOLEN INFO - N°115

MAOLEN INFO - N°115

Cliquez sur l'image pour voir le PDF !

MAOLEN INFO - N° 114

MAOLEN INFO - N° 114

Cliquez sur l'image pour voir le PDF !

Déportés d'Indochine, les oubliés de l'Histoire de France

Déportés d'Indochine, les oubliés de l'Histoire de France

HISTOIRE - La France rend hommage aux victimes des camps nazis ce dimanche pour la journée nationale du souvenir de…

Le "Monde" en parle : Déportés d’Indochine : soixante-dix ans d’oubli

Le "Monde" en parle : Déportés d’Indochine : soixante-dix ans d’oubli

Ancien avocat au barreau de Versailles, François Cartigny a lʼélégance de la France dʼantan qui porte blazer bleu marine à…

Frontpage Slideshow | Copyright © 2006-2015 JoomlaWorks Ltd.
-->

 

« La construction et l'ouverture d'une école sont toujours des pas vers la liberté et la démocratie. »
André SAINT-GEORGES
Vice-président national de l'ANAPI
Ancien inspecteur de l'éducation nationale


Cette école maternelle est destinée aux enfants abandonnés des rues de 3 à 7 ans. A l’âge de 7 ans, ils entreront dans les écoles, puis les lycées.

Fin 2001, Mme TRAN TO NGA proposa à Jack BONFILS de faire construire une grande école maternelle, à Saigon, sur un terrain de 3 500 mètres carrés appartenant à sa famille, au coeur de Saigon.

Des partenaires vietnamiens assurèrent le financement de 60% du coût total de la construction.
Cette école fut inaugurée en 2002. Elle accueille 200 élèves, dont 80 % sont des enfants abandonnés.

Devant la réussite de cette école Jack BONFILS a demandé au Conseil d'Administration de l’ANAPI du 13 mai 2003, et à l'Assemblée Générale du 14 mai, de bien vouloir accepter le principe de la construction d'une annexe à cette école.

L’annexe à l’école maternelle de Saigon devrait ouvrir ses portes courant 2004. Elle pourrait recevoir entre 180 et 200 nouveaux élèves. 

L'école maternelle à Saïgon

Une salle de classe

le réfectoire

 

Haut de page

  • J'aime