ANAPI
anapi

Daoudal, Yves
Le dossier Boudarel, Ed. Remi Perrin, Paris, 2002.
Yves Daoudal. Journaliste, auteur de Le rempart de la Chrétienté (brève histoire de Pologne), préface de Michel de Saint-Pierre, Dominique Martin Morin 1984 ; Guillaume Repin et ses compagnons (les martyrs d'Avrillé), Dominique Martin Morin 1984 ; Le dossier Boudarel ou le procès impossible du communisme, préface de Me Jean-Baptiste Biaggi, Editions Remi Perrin, Paris 2001.

Georges Boudarel (1926-2003) est un catholique français progressiste qui est envoyé en 1948 en Indochine par le parti communiste français pour collaborer avec le parti communiste indochinois qui soutient le Viêt-minh en guerre avec la France pour l'indépendance de l'indochine.
En décembre 1950 Georges Boudarel passe en zone viêtminh et est chargé de la propagande. De juin 1952 à février 1954 il est commissaire politique du Viêt-Minh, et c'est à ce titre qu'il est chargé de la rééducation idéologique des militaires français prisonniers du Viêt-Minh dans des camps de brousse où la mortalité est considérable.

Inculpé de trahison Georges Boudarel est condamné à mort par contumace en juin 1953. Jusqu'en 1963 il fait un travail de propagande pour le Vietnam communiste. En 1963, et gràce à un correspondant du journal du parti communiste français L'Humanité, il obtient un poste à Prague. En 1966 est voté une loi d'amnistie concernant la guerre d'Algérie et le parti communiste fait voter (avec l'accord des gaullistes au pouvoir) une loi d'amnistie qui couvre les crimes ou délits "commis en liaison avec les évènements consécutifs à l'insurrection vietnamienne". Georges Boudarel rentre en France, travaille au CNRS puis intégre en 1970 l'Université de Paris VII comme maître-assistant d'histoire, spécialiste du Vietnam internationalement reconnu.

Formulaire d'adhésion