ANAPI
anapi

Schmidtt, M. (Général)
De Dien Bien Phu à Koweït City, Grasset, Paris, 1992
quelques pages, sur la libération.

Chef d'état-major des armées pendant la guerre du Golfe, responsable à ce titre des opérations des forces françaises, le général Maurice Schmitt livre, un an après la libération de Koweït City, son analyse des causes de ce conflit et le décrit avant d'en tirer des enseignements.
Il revient auparavant sur une carrière de quarante-deux ans. Entré à Saint-Cyr en 1948, l'année du blocus de Berlin, il combat en Indochine et termine la guerre à Diên Biên Phu. En Algérie il commande une compagnie de parachutistes sous les ordres de Bigeard. Avec le recul du temps il nous fait part de ses réflexions sur ces deux conflits.

Il décrit comment, après l'Algérie, l'Armée française s'engage dans une transformation profonde et des modernisations importantes, pour l'essentiel la constitution de nos forces nucléaires. Cependant l'effort financier de la fin des années soixante-dix ne permet pas, dans bien des domaines, de rattraper tous les retards. La guerre du Golfe le démontrera.

Sachant d'expérience que l'Histoire réserve bien des surprises et nous a appris à nous méfier de ses pirouettes, le général Schmitt propose enfin une réflexion géostratégique sur les vingt prochaines années. Ni figé, ni angélique, il rappelle que la paix, la liberté et la démocratie sont des acquis toujours fragiles. Ce sont les dividendes de la défense.

Formulaire d'adhésion