ANAPI
anapi

Saint-Marc, de (Hélie)
Indochine, notre guerre orpheline, Paris, Les arènes, 2000,

e soldat a le cerveau d’un accidenté de la route, qui vient de quitter l’asphalte et qui, de tonneau en tonneau, revoit des images en accéléré.
Après les combats, le film se déroulait encore et encore.
"J’ai voulu que ce livre soit le mémorial des sans-grade, l’album du soldat inconnu tombé en Indochine. Lui n’est pas reparti en cercueil plombé vers la métropole. Sa stèle est une simple photographie. Vous la tenez désormais entre vos mains."

Formulaire d'adhésion